Alto – Viola

Laurent Zakowsky vous expose ses principes de fabrications’ ses histoires personnelles et des témoignages d’altistes jouant ses instruments.

Image en ligne

Che-è-r-e-s ami-e-s altistes et professeur-e-s


Vos élèves sont en recherche d’un nouvel alto et la période que nous vivons rend compliquée cette démarche. Je me propose de venir les livrer à domicile, dans le respect du protocole sanitaire, cela va de soi. En auto, métro ou vélo, une solution: Déliv’alto!
Pour tout renseignement, contactez-moi:
Tel: 06 43 64 92 05
Mail: laurentzakowsky@yahoo.fr
Site: Alto-viola.com

« que de souvenirs « altistiques » depuis ma rencontre avec Laurent

au début des années 90 dans l’ancien siècle….c’est à l’île de La Réunion (dans l’archipel des Mascareignes !) que nous nous rencontrâmes la première fois, Laurent était missionné par le ministère de la Culture pour aider au développement de la lutherie à La Réunion ; très vite la gentillesse de Laurent m’avait conquis mais ne ne nous trompons pas, celui qui est devenu mon ami, est aussi un véritable érudit pour qui la lutherie n’a plus trop de secret et dont la passion toute particulière pour l’Alto ne peut qu’émouvoir les adeptes de ce bel instrument ;

c’est ainsi que j’ai joué dès mes années d’enseignement à La Réunion sur un alto de Laurent et que je joue encore actuellement sur un de ces derniers « prototypes »: la qualité de la lutherie, le timbre, la sonorité en général font qu’il est plus qu’agréable à jouer… alors Laurent : faiseur d’objets sonores… oui, mais surtout de bonheur musical à partager à travers ses instruments.

Bonjour à tous.

A l’occasion de cette rentrée 2020 très particulière , entre gestes barrières et quatorzaine, je voulais vous faire part de mes projets pour l’année.

Je suis en train de mettre la dernière main à mon nouveau livre, qui sera consacré … à l’alto, évidemment. Je vous tiens au courant .

Je me suis également lancé dans une série d’expérimentations concernant la forme, le fonctionnement acoustique et mécanique de l’alto, et particulièrement son chevalet. Ce que je découvre m’enthousiasme et me stupéfait! Je vous livrerai mes conclusions bientôt.

Enfin, si les conditions sanitaires le permettent, j’exposerai mes altos au salon Viola’s 2021, au CRR de Paris, les 9,10 et 11 avril prochains.

Et, surtout, je continue à fabriquer mes altos et toujours à 3.000 euros. Ils vous attendent!

Image en ligne