Alto – Viola

Laurent Zakowsky vous expose ses principes de fabrications’ ses histoires personnelles et des témoignages d’altistes jouant ses instruments.

Mathilde et son alto

Moi et mon alto

 Je suis l’heureuse propriétaire d’un alto de 2013 signé Laurent Zakowsky que j’ai acheté à un ami altiste de mon Conservatoire en 2015 et qui avait choisi le petit frère de mon alto, plus récent.

 Je ne souhaite pas faire de la musique mon métier car c’est une passion depuis que j’ai l’âge de 13 ans. J’ai gravi les étapes en me familiarisant avec un instrument d’étude, petit à petit. Et, après mon dernier examen d’alto, j’ai vraiment senti que j’avais besoin d’un autre instrument. Un alto d’étude ne suffisait plus pour exprimer ce que je voulais partager et j’étais très limité dans mes interprétations. J’en ai parlé autour de moi et c’est comme ça que j’ai entendu parler pour la première fois du travail de Laurent, ce qui m’a tout de suite fasciné. J’ai essayé l’instrument de mon ami altiste, qu’il souhaitait vendre car il venait d’en acheter un plus récent, aussi signé Laurent Zakowsky.

Evidemment, je n’ai pas besoin de dire que la qualité du son est incomparable et que l’offre est très attractive. Tout de suite, je suis tombée (à nouveau) amoureuse de cet instrument. Je n’aurais jamais pensé avoir un instrument de cette qualité un jour, si je n’avais pas entendu parler de Laurent. Je l’ai rencontré en Octobre dernier lorsque j’étais de passage en France, mon alto ayant besoin d’un sacré nettoyage et de l’ajustement du chevalet. J’ai appris beaucoup de choses que je ne savais pas sur mon instrument, bien que je le joue depuis plus de 10 ans ! Depuis l’acquisition de cet alto, j’ai déménagé en Allemagne pour poursuivre mes études et pour être professeur de français à l’étranger. Je n’ai pas pu abandonner la musique, bien que les études puissent parfois tout remettre en cause. Je joue toujours, dans deux orchestres universitaires différents. Nous présentons plusieurs concerts par semestre, principalement à Cologne et nous réalisons des stages de musique et des projets de concerts variés, qu’ils se déroulent à l’étranger ou qu’ils soient inter-universitaires.L’alto, c’est ma petite bulle qui me fait oublier le stress de la vie étudiante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :