Alto – Viola

Laurent Zakowsky vous expose ses principes de fabrications’ ses histoires personnelles et des témoignages d’altistes jouant ses instruments.

Bonjour à tous! J’ai le grand plaisir de vous annoncer que j’exposerai mes altos lors du congrès Violas 2019, au CRR de Paris, du 12 au 14 avril 2019.https://afeafrance.wixsite.com/violas?fbclid=IwAR2nEePDSeCJ3Mf6jh-4LDZWl2bPzUXmLxOlYgxhOXT4a1igCDa8m7VRsos Venez nombreux!


12 novembre 2018

Amis lecteurs, musiciens, luthiers.

J’ai le plaisir de vous annoncer mon retour en tant que rédacteur de la revue Resmusica.

Pour ceux qui ne connaissent pas Resmusica, il s’agit d’une revue en ligne, qui traite de sujets sur la musique classique. On y trouve des entrevues avec des musiciens, des critiques de concerts, de disques, des écrits sur les compositeurs, sur les instruments, etc.

Il y a quelques années, Christophe Le Gall et Isabelle Perrin, à l’époque administrateurs de Resmusica, m’avaient sollicité pour écrire quelques articles relatifs à mes réflexions sur la lutherie. Je m’étais pris au jeu et, plus tard, ces écrits ont donné naissance au livre « Petites histoires du violon ».

Aujourd’hui, Resmusica met en ligne mon dernier article. Il s’intitule: « Petite histoire politique du violon: un luthier ne devrait pas dire ça! ». En voici le début:

Quand j’étais petit, dans les années 80, passait à la télévision une émission fameuse : « Le grand échiquier ».

Présentée par Jacques Chancel, homme cultivé s’il en est, elle proposait des entrevues et des discussions entre artistes, musiciens, acteurs, le tout à une heure de grande écoute. C’était donc une « émission populaire de grande qualité », comme on disait à l’époque.

Le 30 juin 1982 reste une date importante pour les musiciens et encore plus pour les luthiers. Sur le plateau étaient invités les violonistes Isaac Stern et Jean-Pierre Wallez, les violoncellistes Mstislav Rostropovitch et Maurice Gendron et le luthier Etienne Vatelot. On peut dire qu’étaient réunis ce jour là les meilleurs musiciens classiques de l’époque, jouant les meilleurs instruments (entre autres des Stradivarius), avec le meilleur luthier de France (et certainement un des meilleurs du monde). En clair, cette émission était la meilleure de la télé et nous en étions assurément les meilleurs spectateurs.

Pour la suite, cliquez sur ce lien: petite histoire politique du violon

La dimension sexuelle du violon et de l’alto

8 octobre 2018


 

Dans mon dernier post, je vous ai entretenu de la forme du violon et de l’alto.

J’évoquais sa dimension morbide.

Passons maintenant à des choses plus réjouissantes! Voici la suite de la vidéo que j’avais mis en ligne il y a quelques années. Vous pourrez retrouver ces réflexions -et bien d’autres- dans mon livre: « Petites histoires du violon ». Mais fi de placement de produit! Voici, je l’espère, de quoi vous amuser et vous instruire à la fois:

Désormais installé rue de Bourgogne, le luthier orléanais manie rabots, limes et râpes depuis l’âge de 15 ans. Fabriquer un instrument, c’est ce qui a d’emblée motivé notre homme qui n’avait jamais avant l’adolescence montré de talent particulier pour le travail du bois… Sébastien Drouet La suite, Cliquez sur le lien: La lutherie, c’est de la …

Lire la suite

Samedi 2 juin, petites énigmes autour du violon

28 mai 2018


 Vous aimez la musique? Vous aimez les énigmes?

Ce samedi 2 juin, à la salle de l’institut, à Orléans, je vais avoir besoin de vous!

 

Orléans est décidément une ville qui bouge. Ainsi, mes amis Florence Bolton et Benjamin Perrot, respectivement gambiste et luthiste de l’ensemble « La rêveuse », me font donc l’honneur de m’inviter à donner une conférence dans le cadre de leurs ateliers.

J’y ferais part de mes élucubrations, recherches, suppositions autour du » mystère du chevalet fantôme ».

flyer

conférence Laurent Zakowsky

D’ici quelque temps, je vous parlerai sur mon site de cette énigme qui interroge les luthiers depuis toujours.

Je vous en donnerai ma clé. Et vous pourrez en retour me faire part de vos observations et suggestions. En attendant, chut!… Le suspens doit rester entier.